Single Blog Title

This is a single blog caption
Hôpital et architecture thérapeutique, communication et collaboration du personnel soignant, esprit d'équipe
03février2022

Quels sont les bénéfices de l’implémentation d’une architecture thérapeutique ? (2/3)

Temps de lecture 10 Minutes

Les bénéfices de l’architecture thérapeutique semblent de plus en plus vantés dans le milieu médical, chez les architectes ou bien encore chez les fournisseurs de matériaux à destination des hôpitaux.

Plus qu’un effet de mode, ce concept holistique d’environnement thérapeutique présente des avantages importants et transversaux pour tous : les patients bien sûr, mais aussi pour les visiteurs, les personnels soignants, les employés administratifs et techniques et même les établissements eux-mêmes (dans leur longévité).

Découvrez dans cet article quels sont les vertus et bénéfices d’un environnement thérapeutique et les bonnes raisons pour lesquelles les hôpitaux et établissements de santé devraient sérieusement s’y pencher.

Qu’est-ce qu’une architecture thérapeutique ?

L’architecture thérapeutique est une tendance qui considère que le bâti a une influence sur notre confort, notre bien-être et notre santé.

Le phénomène s’est particulièrement développé chez nos voisins scandinaves et aux Etats-Unis. Il gagne également du terrain dans de nombreux centres hospitaliers européens et chez nous en Suisse…

Il faut dire que la science semble donner raison à ce phénomène. Plusieurs études scientifiques soulignent, en effet, l’impact de notre environnement sur notre santé. Ainsi, l’architecture posséderait un effet stimulant sur notre état. Elle pourrait même jouir de vertus thérapeutiques non négligeables pour les établissements de soins.

Hôpital et architecture thérapeutique, patient heureux et détendu, nature et vue

Pour être qualifiée de thérapeutique, une architecture doit satisfaire plusieurs critères :

  • La lumière naturelle, stimulant la guérison ;
  • Le bruit, à réduire au maximum pour éviter le stress inutile ;
  • Le confort et le contrôle des patients sur leur environnement ;
  • Les couleurs et les matériaux pour créer un environnement agréable, zen, sécurisé et hygiénique ; 
  • L’air pur ;
  • La nature contre le stress (vue sur la nature, introduction de la nature à l’intérieur, accès à des jardins, …) ;
  • L’art comme thérapie de distraction ;
  • L’intimité et les lieux de rencontre pour alterner entre calme et soutien social ;
  • L’orientation.

Mais en quoi une architecture réunissant ces différents composants peut-elle être bénéfique pour un lieu de santé ?

Architecture thérapeutique & performance d’un hôpital

Il existe une corrélation certaine entre la conception d’un hôpital, son fonctionnement et ses performances. Si la conception respecte les principes élémentaires décrits ci-dessus, un certain nombre d’effets positifs peuvent alors être obtenus.

D’abord, comme illustré par diverses études scientifiques et notre article introductif sur l’architecture thérapeutique, il est prouvé que des hôpitaux bien conçus aident à réduire les sentiments de stress, d’anxiété et de peur chez les patients. Ils impactent les durées de séjour, les prises médicamenteuses en agissant aussi sur le moral et les performances des soignants et de l’établissement.

Or, ces performances sont cruciales pour les directeurs d’établissement. Elles peuvent notamment être analysées sous forme de carte stratégique ou de BSC (de l’anglais “Balanced Score Card”). Cette analyse se base sur des KPI variés comme la durée moyenne des séjours, la rotation des lits et/ou des chambres, le taux de consommation de médicaments par patient par séjour, le coût de la médication par patient, le taux de réadmission, la satisfaction des usagers ou encore le taux d’occupation des lits 

Liste non exhaustive, vous vous en doutez ! Plus sérieusement, ces KPI, bien connus des directeurs d’hôpitaux, permettent de mesurer les performances et la rentabilité de l’établissement. Et c’est en fixant des objectifs basés sur ces KPI qu’ils peuvent se hisser au rang des meilleurs.

La liste est étendue et démontre bien que les hôpitaux sont soumis à des exigences de performance et de satisfaction extrêmement élevées et qui doivent être tenues dans la durée.

Les bénéfices de l’architecture thérapeutique pour les usagers

Un espace moins anxiogène pour les visiteurs

L’hôpital n’a pas toujours bonne réputation et personne ne s’y rend par plaisir. Une architecture thérapeutique peut redorer son image pour devenir un lieu de vie et de guérison avant tout, plutôt qu’un lieu triste où l’on ne se rend que pour des événements négatifs.

Remplacer les longs couloirs à la lumière blafarde par des espaces ouverts sur la nature et la lumière naturelle rend l’hôpital plus agréable et moins terrifiant.

Il ne faut pas oublier que l’architecture thérapeutique doit faciliter le soutien social. L’hôpital ne doit donc pas créer de réticences chez les visiteurs et permettre aux patients d’aisément recevoir leurs proches dans leur chambre ou les espaces communs. Ces espaces doivent garantir un minimum d’intimité. Ils peuvent, par exemple, bénéficier de barrières physiques ou d’un fond musical.

Hôpital et architecture thérapeutique, lien social, patient et visiteur

Des patients rassurés, moins stressés et réticents

Lorsque le public a une image positive des établissements de santé, il a moins de réticences à se faire soigner et à rechercher des soins. 

L’environnement de guérison peut donc tout simplement réduire les craintes des usagers à se rendre à l’hôpital et les encourager à prendre soin de leur santé.

Les jeunes patients

Pour les enfants, les hospitalisations – courtes ou longues – sont souvent synonymes de souffrance, de peur et de perturbation.

L’environnement thérapeutique ou “healing environment” leur offre un cadre plus rassurant grâce à des couleurs douces ou gaies, des œuvres d’art, un accès sur la nature ou encore une signalétique ludique et adaptée. Ainsi, s’envoleront peurs infondées, stress et crises !

L’hôpital pour enfants “Emma” à Amsterdam offre à ce sujet un parfait exemple de couleurs et de signalétique.

Et les moins jeunes…

Le concept holistique d’architecture de guérison réduit les sentiments de stress et d’anxiété chez les patients.

Hôpital, patient seul, stressé, déprimé

Or, ces sentiments ont tendance à influer sur les conditions physiques (hypertension, problème de transit, fatigue, irritabilité), sur la vie privée ou encore sur le bien-être des patients.

Une atmosphère paisible

Avant toute chose, une atmosphère zen et cosy et une architecture invitant la lumière naturelle, l’art et la nature, peuvent aider les patients à se sentir moins oppressés, moins stressés. La limitation du bruit réduit quant à elle les problèmes d’hypertension chez les usagers.

Pour les hôpitaux se trouvant en zone urbaine, il n’est pas toujours facile d’offrir aux patients un accès à la nature. Il existe pour cela des alternatives, comme celles développées par Acrovyn® By Design qui regorge d’innovations pour proposer des reproductions grandeur nature de paysages ou de textures et matériaux naturels.

A l’hôpital de Brig, en Valais (Spital Wallis – Spitalzentrum Oberwallis – Überlandstrasse 14, 3900 Brig), Acrovyn® apporte de la chaleur et du cachet grâce à des textures de bois même dans des salles de soins exigeant des normes spécifiques antibactériennes.

À la Zihlschlacht Klinik, en Thurgovie (cf. Article à paraître), l’illusion du bois vient aussi réchauffer les couloirs sur plus d’une dizaine de mètres, tandis que, ci-dessous à droite, les protections murales Acrovyn® représente une forêt de bouleaux pour une sensation d’immersion régénérante dans la salle d’attente d’un praticien généraliste.

Signalétique et responsabilisation : un levier supplémentaire

Un autre levier étonnamment effectif est d’offrir une orientation spontanée et une signalétique lisible et limpide afin d’aider les patients à se sentir moins désorientés, ce qui est souvent une cause de stress dont ils pourraient se passer.

Enfin, la notion de responsabilisation (en anglais “empowerment”, ce qui est bien plus parlant), est cruciale : offrir le plus de contrôle possible aux patients sur leur environnement permet de les rassurer et de les apaiser. Ils prennent ainsi possession des lieux et se sentent valorisés et plus forts. Il suffit parfois de fournir une télécommande de contrôle sur la lumière et la luminosité (pour l’éclairage et les stores), le son (contrôle de la musique et de la télévision), la température, la position inclinée du lit pour faire des heureux…

Hôpital et architecture thérapeutique, contrôle et confort des patients
Le contrôle de la lumière

Les stores-films, de différentes marques, mais tous basés sur le principe d’un écran thermique, permettent au patient de maîtriser  la luminosité naturelle et l’éblouissement de sa chambre. Ils constituent donc des solutions idéales pour les hôpitaux souhaitant répondre aux critères de l’architecture thérapeutique.

Composé d’un film polyester, à la fois, transparent et hautement réfléchissant, ce type de stores, à l’origine développé pour les voyages dans l’espace, s’adapte parfaitement à de nombreux contextes.

Atelier Services propose des produits durables, fiables et fonctionnels avec une large variété de stores : motorisés avec commande, intérieurs ou extérieurs, à lamelle ou en panneaux.

Respectant la norme de performance des systèmes de protection solaire SN EN 14501 qui tient compte des critères de protection anti-éblouissement, thermique et de visibilité vers l’extérieur, ces stores ont été posés dans les sièges des plus grands organismes internationaux basés en Suisse tels que le Musée Olympique, l’Organisation Météorologique Mondiale, l’EPFL, l’EHL, Nestlé, Procter & Gamble etc… Ils sauront parfaitement répondre à tous vos besoins.

Une guérison plus rapide

Plusieurs écrits scientifiques démontrent que les différents critères sur lesquels repose l’architecture thérapeutique ont une influence sur la guérison.

Entre autres, l’accès à la nature, la lumière naturelle, la vue sur l’extérieur (parc, arbres, …), l’air pur ou encore le calme auraient une répercussion positive sur le processus et le temps de guérison et donc sur la durée des hospitalisations.

Au vu des témoignages, il semblerait que les consignes de récupération et les recommandations pour la convalescence données par les médecins soient mieux respectées au sein des architectures thérapeutiques, ce qui contribue donc à accélérer le rétablissement.

La couleur comme stimulant 

Le sujet de l’intégration de la couleur dans les hôpitaux est évidemment délicat et il fera l’objet d’un futur article à paraître incluant de nombreux exemples, mais il va de soi que tout l’art du choix des couleurs est à coordonner avec le blanc qui reste la couleur directrice dans le monde hospitalier.

Souvent un blanc pur/RAL 9010 ou un blanc neige/9003 permet un ajout de teintes NCS spécifiques apportant des touches de couleurs (en anglais “accent colors”) qui font toute la différence.

Ainsi Acrovyn® vous permet d’ailleurs un vent de gaîté dans votre hôpital grâce à des touches de couleurs vivifiantes et distrayantes comme dans cet établissement pour enfants aux Etats-Unis basé sur la nouvelle palette de 36 couleurs inspirées de la nature.

La réduction des dosages médicamenteux

Une architecture adéquate peut ainsi avoir une influence positive sur le rétablissement des patients, la qualité de leur séjour, leurs cycles de sommeil et leurs perceptions de la douleur. 

En effet, il existe un lien entre certaines douleurs et le stress. C’est pourquoi les patients se trouvant dans des établissements propices à la guérison ont un besoin souvent réduit en matière de médication.

Hôpital, médication

Par exemple, des études menées sur des patients sous surveillance postopératoire ont prouvé que certains composants comme la vue, la lumière naturelle, la nature et l’art jouent un rôle sur les perceptions de la douleur. Les patients des chambres aux conditions optimales réclamaient ainsi souvent des dosages moindres en analgésiques.


C’est ce qu’on appelle la thérapie de distraction. En aidant le patient à recentrer son attention sur quelque chose d’agréable, ce dernier se focalise moins sur son inconfort et sa douleur.

Une meilleure satisfaction

L’architecture thérapeutique contribue à rendre les hospitalisations plus agréables et les patients plus détendus et satisfaits. Leur attitude vis-à-vis du personnel soignant a donc tendance à s’améliorer.

Hôpital et architecture thérapeutique, satisfaction des patients, des visiteurs et du personnel

Ceci présente un double bénéfice pour l’hôpital. En effet, des patients et visiteurs satisfaits sont sources de recommandation. Ils participent à la bonne réputation de l’hôpital dans son environnement, ce qui correspond à une valorisation de l’établissement chiffrable en centaines de milliers de francs à long terme.

Aux Etats-Unis, l’HCAHPS (Hospital Assessment of Healthcare Providers and Systems) procède à un sondage auprès des patients sortis d’hôpitaux afin de remplir une grille de satisfaction. Ce formulaire d’évaluation repose sur 27 critères pour évaluer la satisfaction, en passant par les recommandations, la qualité de l’information et des services, … Toutes ces informations sont ensuite capitalisées afin d’effectuer un classement des établissements de soins.

Hôpital, grille de satisfaction, Etats-Unis

Les bénéfices de l’architecture thérapeutique pour l’établissement et le personnel

Un environnement de travail plus agréable pour les soignants

Offrir un lieu de travail agréable et fonctionnel aux personnels soignants est l’une des clés de l’architecture thérapeutique.

Hôpital, architecture thérapeutique, esprit d'équipe et communication, personnel soignant

Un environnement ergonomique et conçu pour améliorer la communication et le travail facilite le management des équipes médicales. 

Un personnel soignant satisfait signifie entre autres : 

  • moins d’erreurs,
  • des taux d’épuisement plus faibles,
  • moins d’arrêts de travail,
  • plus de performances,
  • moins d’abandons de postes,
  • moins de turnover.
Hôpital, soignant, seul, déprimé, stressé

De nos jours, il y a plus de postes vacants dans les équipes de soins que de candidats qualifiés. La rétention du personnel soignant est donc un véritable enjeu.

Minimiser la rotation du personnel est primordial pour faciliter la gestion des établissements hospitaliers, mais aussi pour offrir une meilleure expérience de soins.

Parmi les critères souvent cités par les personnels soignants, la gratitude de leur travail et leur bien-être au quotidien sont plus importants pour décider ou non de quitter un établissement que la simple rémunération.

Côté soin, des médecins et infirmières plus détendus fournissent des soins plus empathiques et efficaces. Les performances professionnelles sont plus constantes et les frictions internes moins fréquentes.

Hôpital et architecture thérapeutique, communication et collaboration du personnel soignant, esprit d'équipe

Le personnel est également moins enclin à commettre des erreurs. Des études montrent que la standardisation des espaces, une bonne ventilation et luminosité permettent aux soignants d’être moins distraits et de faire moins d’erreurs. Sans même parler d’erreurs, les soins seront toujours de meilleure qualité lorsqu’ils seront dispensés par un personnel serein et épanoui.

Un établissement attractif et rentable sur le long terme

L’architecture thérapeutique n’est pas qu’une affaire de bien-être au travail, elle peut également s’avérer rentable sur le long terme.

Hôpital et architecture thérapeutique, rentabilité et prospérité

Si, bien entendu, opérer des modifications au sein de son établissement pour le rendre plus propice à la guérison a un prix, cela peut vous faire faire des économies collatérales non négligeables.

L’idéal est bien sûr d’intégrer les critères d’architecture thérapeutique dès la conception du bâtiment. Néanmoins, il existe plusieurs manières créatives d’avancer dans l’environnement thérapeutique lorsqu’il ne s’agit que de rénovation.

Des économies d’énergies


L’un des premiers points à soulever en termes d’économie concerne la réduction de la consommation d’énergies. En effet, l’architecture thérapeutique se veut efficace sur le plan énergétique. Elle est souvent plus écoresponsable aussi dans sa conception grâce à l’utilisation de matériaux plus durables, naturels et parfois locaux, tel que le nouvel hôpital cantonal de Baden construit avec du bois de la région.

Hôpital cantonal de Baden, architecture thérapeutique, cours et jardin intérieur

Les différentes solutions proposées dans cet article que ce soit Acrovyn® ou les Stores-Films sont garantes de la protection de l’environnement. Ces marques proposent des produits durables et sûrs. Acrovyn®, par exemple, crée des produits à la formulation sûre sans substances toxiques, bioaccumulables et persistantes. Elle va encore plus loin en offrant une gamme de produits sans PVC (à découvrir dans prochain article).

Quant aux stores-films, ils ont une double efficacité : en été contre la chaleur et en hiver pour une meilleure isolation thermique. Ils permettent, en effet, de réaliser jusqu’à 37 % d’économies de climatisation et de chauffage par rapport aux fenêtres non ombragées et ceci sans assombrir les pièces, contrairement aux stores extérieurs qui entraînent des coûts d’entretien annuel.

Des économies en matière de gestion et de fonctionnement

Un autre point important concernant les économies réalisées sur le long terme grâce à l’architecture thérapeutique concerne les ressources humaines, le fonctionnement et les performances de l’hôpital. En délimitant bien les espaces et en favorisant la bonne communication, les établissements de soins peuvent bénéficier d’une meilleure collaboration des différents services. Par conséquent, vos dépenses liées à la gestion du personnel s’en voient réduites.

Enfin, la réduction du temps de guérison peut améliorer le turnover de vos lits et ainsi vous permettre d’accueillir plus de patients avec la même qualité de services, le tout dans une expérience plus agréable.

Une image positive de l’hôpital

Dans notre imaginaire commun, l’hôpital rime plus avec maladie que guérison. Repenser les établissements de soins et notre manière de les appréhender est essentiel.

L’hôpital est un lieu vivant où chaque jour des vies sont épargnées, des interventions chirurgicales opérées, mais aussi où des patients doivent séjourner pour des périodes plus ou moins longues… Il est donc primordial de concevoir nos hôpitaux comme de véritables “lieux de vie” pour véhiculer une image positive, professionnelle et bienveillante.

À l’heure où la mobilité ne cesse d’augmenter et où le tourisme médical est une réalité, bénéficier d’une réputation solide aussi bien pour la qualité de vos soins que celle de vos locaux est un atout de marque pour faire valoir vos valeurs et votre savoir-faire au plus grand nombre.

Certes, toute architecture revêt sa propre identité et symbolique. Il ne s’agit pas seulement d’assembler quelques matériaux et d’y mettre trois coups de pinceaux. L’architecture n’est jamais neutre et a un impact sur nos vies. 

Mais l’architecture thérapeutique, elle, vous emmène bien au-delà de ce que vous aviez imaginé. Elle peut vous faire repenser le rôle de l’hôpital de votre région et, – ce qui est d’autant plus nécessaire dans le contexte actuel – redonner ses lettres de noblesse au personnel hospitalier !

Hôpital et architecture thérapeutique, communication et collaboration du personnel soignant, esprit d'équipe

Leave a Reply